Le symbolisme des formes

La symbolique des figures géométriques est l’étude des figures géométriques (point, lignes, surfaces, volumes) en tant que symboles, dans leur capacité à désigner, à signifier ou même à agir.

Les formes sont définies par l’ensemble de ses contours. Elles sont figuratives ou abstraites. Elles sont très variées et il convient de les placer correctement dans l’image afin de leur donner un impact important. Pour mettre en valeur une forme, il faut qu’elle se détache du fond de l’image. L’idée est de réaliser des compositions d’images en étant sensible à ces symbolismes afin de faire parler l’image.

Composition en cercle et spirale

Composition en cercle et spirale

Il y a deux niveaux dans l’art de décoder (identifier et interpréter) les symboles, leur code : le déchiffrage et le décryptage. Quand on déchiffre, on connaît le code ; quand on décrypte : on ne le connaît pas.

  • Première technique : le symbolisme des formes. “Regardez les formes. Elles sont composées de droites et de courbes. Dans la symbolique traditionnelle, la droite est reliée à la polarité masculine et la courbe à la polarité féminine. Cette particularité “sexuelle” n’est pas fortuite pour celui qui sait que tout s’accouple selon des lois, des codes qui font du hasard un leurre. La complémentarité des polarités permet une “auto-fécondation”.
    La droite horizontale. Elle représente notre plan terrestre, “plat” par son horizon et sa stabilité apparente. C’est une structure d’accueil de notre matière dont elle est le symbole.
  • Deuxième technique : identifier les objets portant telle figure. D’une part, qu’est-ce qui est circulaire, triangulaire… ? D’autre part quel est le ou les points communs entre les objets circulaires, ou triangulaires… ?
  • Troisième technique : examiner les rapports avec les autres figures. A quelle figure la triangularité de tel objet est-elle opposée, ou accouplée, ou similaire ?
  • Quatrième technique : quel effet produit psychologiquement telle figure ? Le cercle apaise.
  • Cinquième technique : que disent les traditions (proverbes, mythes, contes, etc.) et les idéologues (philosophes, théologiens, iconographes, etc.) ?

Le carré donne une impression de stabilité et de calme.

Le rectangle horizontal évoque une atmosphère paisible de repos mais il peut également donner l’impression de lourdeur et de froideur.

Le rectangle vertical exprime la puissance, la force et la solidarité. Il peut aussi servir à dramatiser une composition.

Le triangle ascendant est une forme harmonieuse qui donne une impression de calme et d’équilibre. C’est aussi une forme de spiritualité (elle pointe vers le ciel).

Le triangle descendant accélère le mouvement du regard et donne une certaine impression d’insécurité.

La droite verticale. Elle représente l’Esprit Divin. Elle est une descente de ce “qui est en haut” en reliant le supérieur et l’inférieur. Ce qui est debout, à l’image de l’humain, est ce qui est doué d’esprit, d’intelligence, étant le lien entre le monde divin et les mondes inférieurs. Regardez la symbolique de l’arbre, ce pilier vertical qui est dans les traditions le lien entre le ciel et la terre et vénéré comme tel.

La diagonale. Elle désigne un mouvement, qui est une progression ou une ascension selon le sens du tracé. Ce mouvement peut être un mouvement temporel ou une capacité d’action, de faire.

La demi-sphère ou demi cercle : matrice. Elle est le symbole du ciel et la présence de l’esprit divin dans sa projection sur la terre, le visible et l’invisible. De façon plus réduite, la féminité en attente de fécondation.

Le demi-carré ou carré. À l’inverse du cercle ou demi cercle, il symbolise la terre et l’Homme dans son imperfection. Dans le cas du demi carré, c’est la complémentarité du visible et de l’invisible. Le carré en position verticale, proche du losange, indique la dynamique du carré, le mouvement c’est-à-dire principe de la vie.

Le cercle : Il représente le tout fini et infini, l’unité et le multiple, la douceur, l’harmonie, le plein et la perfection, il donne donc l’impression d’un équilibre parfait comme l’est le Créateur de l’Univers.