La composition

Une image réussie nécessite de bien composer l’espace et l’instant avec le sujet. Nous pourrions aussi dire qu’une bonne composition est n’importe quel schéma organisé porteur d’un message. Il faut quand même tenir compte de certains facteurs. Les principes de base d’une bonne composition sont : l’élimination de l’inutile, choisir un cadrage en accord avec notre concept, exprimer une seule idée par image, etc. Bref, le but premier de la composition est de conduire le regard de l’observateur sur le sujet principal.

Lorsque l’oeil parcourt une image, en général il balaye de gauche à droite et de haut en bas en plusieurs diagonales, puis parcours les deux grandes diagonales de l’image. C’est le sens de lecture des langues à alphabet latin. Mais la composition de l’image peut imposer un sens de lecture différent avec d’autres diagonales.

Les êtres vivants et les éléments en mouvements attirent plus le regard du spectateur que les objets inertes ou immobiles.

Recherchez un équilibre entre les principales masses qui forment le contenu de l’image. Jouez sur leur taille, leur distance et leurs liens géométriques.

Le décor peut avoir différente fonctions : connotation, opposition, correspondance.

Sur une image horizontale, un objet placé à gauche domine, de même en haut sur une image verticale.

La répétition de formes permet de simplifier la lecture en donnant au spectateur un moyen unique de parcourir l’image et d’apprécier l’importance suivant la taille de la forme.

Tout en considérant les points ci-haut mentionnés il nous faudra pour réaliser une bonne composition répondre aux trois règles suivantes :

  1. Les points et angles forts. Une image possède quatre points forts. Les angles forts servent à guider le regard de l’observateur vers un centre d’intérêt.
  2. Les éléments constitutifs de l’image. Il s’agit de tous les genres de lignes et de formes qui composent une image.
  3. Les masses et leur équilibre. Pour assurer l’équilibre de l’image, il faut compenser les masses entre elles.

 

 

Les points et angles forts

Afin de construire une image équilibrée, le photographe doit se baser sur les quatre points forts d’une image. Ceux-ci sont formés par le chevauchement des lignes de force. On obtient ces lignes en divisant une image en tiers de façon horizontale et verticale (voir graphique ci-bas).

Photo : Stan Deville

Photo : Stan Deville

Image : Stan Deville

Point fort possible dans l’image

 

 

 

 

 

À noter : Le centre de l’image n’est pas un point fort.

 

 

L’image ci-bas à gauche, a un bon impact au niveau de son angle de construction. On peut supposer ici que j’ai voulu mettre l’accent sur la longueur de la rue. Cependant il aurait été intéressant de placer le sujet principal dans l’axe de construction puisque l’angle fort guide notre regard vers le bout de la rue.

Photographie © Stan Deville

Photo : Stan Deville

Photographie © Stan Deville

Il est aussi suggéré de placer les yeux d’un personnage ou l’horizon au tier supérieur ou inférieur tel qu’illustré ci-haut à droite.

 

 

 

Voici d’autres angles de vue qui permettent d’attirer l’attention de l’observateur sur l’élément principal de l’image.

Angle fort gauche

Angle fort gauche

Angle fort millieu

Angle fort millieu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les éléments constitutifs de l’image : Les lignes

Lignes Brisés Photo : Stan Deville

Lignes Brisés

Les lignes droites, courbes et brisées donnent diverses impressions. Les lignes horizontales produisent un sentiment de calme et de tranquillité. Tout au contraire, les lignes verticales donnent une impression de force, voir de puissance. Veuillez noter que l’utilisation d’un support allant dans le même sens que les lignes de l’image amplifiera l’effet recherché.

Les lignes brisées irrégulières provoquent une impression d’instabilité. Par contre, lorsque des lignes brisées forment un motif répétitif, celles-ci donnent une impression de régularité et de mouvement.

Ligne courbe Photo : Stan Deville

Ligne courbe

Les lignes courbes sont un plaisir pour l’œil. Elles évoquent la douceur. Les photographies basées sur des formes en «S» et sur des lignes en ellipse paraissent équilibrées.

 by Brendan ReganLa diagonale ascendante est harmonieuse. Celle-ci relie le coin inférieur gauche au coin supérieur droit de l’image. Elles amènent une impression de profondeur, d’énergie et de mouvement dans l’image.

La diagonale descendante est moins harmonieuse que la précédente. Celle-ci relie le coin supérieur gauche au coin inférieur droit de l’image. Elles amènent une impression de régression, de perte d’énergie dans l’image.

Le cercle suggère l’harmonie, la douceur, l’équilibre.

Source : Charlie Drevstam/Gettyimages

Source : Stan Deville

 

 

 

 

 

 

 

 

Le carré suggère la stabilité et le calme.

Source : Anne-Marie Weber/Gettyimages

Source : Stan Deville

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les masses et leur équilibre

Pour assurer l’équilibre de l’image, il faut compenser les masses entre elles. Pour compenser ces masses entre elles, on peut jouer sur:

  • la dimension des masses ;
  • les distances qui les séparent ;
  • les densités de gris ou les couleurs de ces masses ;
  • le placement des masses les unes par rapport aux autres ;
Source : Vincent Drouillon/100iso.fr

Source : Vincent Drouillon/100iso.fr

Deux masses placées sur des points forts: pour un meilleur équilibre, la plus grande sera placée en bas pour asseoir la photo.

Il faut retenir qu’une masse de grande surface monopolise l’attention au détriment des masses plus petite. Son impact est donc plus important.

 

composition

Par : Stan Deville/Designer Graphique